Comme jeûner quand il faut suivre un traitement ?

2 Juin 2015
emadmin

Selon le rite Malékite :

Pour un traitement ponctuel, on ne jeûne pas le temps du traitement. On rattrape les jours manqués après le mois du Ramadan. Il est impératif de récupérer les jours avant le début du mois de Ramadan de l’année suivante.

Pour un traitement chronique, on ne jeûne pas du tout pendant le mois de Ramadan. La personne doit s’acquitter de la fidya pour chaque jour du mois de Ramadan. La Fidya est une somme d’argent permettant d’offrir un repas à une personne qui en a besoin. En France son montant est estimé à la valeur de la zakat al Fitr, soit 5 euros en 2016.

De manière générale :

  • Les piqûres intramusculaires ne rompent pas le jeûne,
  • Une pommade ne rompt pas le jeûne,
  • Des gouttes dans les yeux, le nez ou les oreilles rompent le jeûne,
  • Les piqûres intraveineuses rompent le jeûne,
  • Les aérosols du type Ventoline rompent le jeûne,
  • Un traitement contre le diabète rompt le jeûne.

Important :

Ne prenez pas vous même la décision de modifier la prise d’un médicament. Consulter votre médecin pour savoir si un traitement peut être décalé ou pas.

 

Laisser un commentaire